Lorsqu’on évolue dans le monde des affaires, être au sommet est un objectif partagé par la plupart des entrepreneurs. En matière d’investissement, c’est la même chose : on désire toujours opter pour le placement qui offrira le plus haut rendement.

Les fonds négociés en bourse (FNB) sont des véhicules de placement très courus en raison des revenus qu’ils permettent de dégager, mais ça, c’est si on les choisit correctement. À cet effet, qu’ont en commun les meilleurs fonds négociés en bourse? On regarde cela ensemble.

Fonds négociés en bourse : que le meilleur gagne

Les FNB sont des fonds indiciels. Cela signifie que ces véhicules de placement regroupent un ensemble de valeurs mobilières ou d’autres actifs qui ont pour objet de représenter le rendement d’un secteur économique ou d’une partie du marché à un moment précis dans le temps. Il s’agit donc d’un type de placement qui se négocie comme des actions. En somme, vous achetez et vendez des actions en bourse à un prix déterminé par l’offre et la demande. Contrairement au certificat de placement garanti, le fonds négocié en bourse n’offre aucune garantie sur le montant initialement investi. Ce placement est adoré par les investisseurs qui tolèrent bien les incertitudes et les aléas du marché, car la valeur d’un FNB peut fluctuer dans le temps.

Pourquoi choisir ce véhicule de placement?

Les investisseurs aiment les fonds négociés en bourse pour plusieurs raisons. D’abord, comparativement aux fonds communs de placement traditionnels, les frais de gestion des FNB sont plus faibles et ils sont aussi plus avantageux sur le plan fiscal. Aussi, ce placement est un moyen efficace de diversifier son portefeuille d’actions, en partie ou dans son ensemble. De plus, les FNB sont faciles à gérer, et ils peuvent être achetés ou vendus à tout moment de la journée.

Ce qu’on en commun les meilleurs fonds négociés en bourse

Maintenant, qu’ont en commun les meilleurs fonds négociés en bourse? Pour être considéré comme un placement viable, un FNB devrait avoir un niveau d’actif minimum. Un seuil de 10 millions de dollars est jugé adéquat. Un FNB dont l’actif serait inférieur à ce montant est susceptible de rebuter les investisseurs, ce qui se traduira par une faible liquidité. Également, un bon FNB doit se négocier au quotidien et en volume suffisant. Les FNB les plus populaires se négocient en millions d’actions par jour, alors que les moins populaires se négocient à peine. Aussi, du point de vue de la diversification, il est préférable d’investir dans un FNB qui est fondé sur un indice largement suivi plutôt qu’un indice plus niche dont les probabilités de croissance sont obscures.

FNB : un résumé

Essentiellement, si vous choisissez d’investir dans un fonds négocié en bourse, vous devez tenir compte de certains facteurs incontournables, dont le niveau d’actif du placement visé et le volume des opérations ainsi que celui de son indice sous-jacent. Peu importe votre choix, en tant qu’investisseur, vous devez toujours comprendre le type de placement que vous choisissez. À cet effet, les conseils d’un courtier en placement sont très utiles pour mettre en lumière vos besoins et établir vos objectifs de rendement.

Pour choisir le meilleur fonds négocié en bourse

Les fonds négociés en bourse sont de bons véhicules de placement. Bien choisis, ils vous permettent d’atteindre d’excellents rendements. Vous devez toutefois vous assurer de prendre une décision éclairée au moment de faire votre choix.

Vous songez à investir dans un fonds commun de placement? Faites appel aux services d’Inveska. Ses courtiers professionnels se feront un plaisir de vous conseiller et de vous appuyer dans vos démarches.